Clive Oppenheimer

Werner Herzog poursuit les météorites et ceux qui les aiment dans Fireball: Visitors From Darker Worlds

Werner Herzog poursuit les météorites et ceux qui les aiment dans Fireball: Visitors From Darker Worlds

Boule de feu: des visiteurs de mondes plus sombres Presque tous les sujets d'interview du dernier documentaire de Werner Herzog sont présentés avec un gros plan prolongé et silencieux qui se déroule pendant un temps inconfortable. Les personnes filmées sont généralement souriantes, mais elles semblent encore un peu anxieuses, comme si elles ne savaient pas ce que l'on attend d'eux; peu de non-acteurs savent quoi faire lorsqu'on leur demande de regarder dans l'objectif d'un appareil photo pendant des lustres (c'est pourquoi les portraits du XIXe siècle, qui nécessitaient une très longue exposition, ont l'air si guindés).

Werner Herzog entre dans l'Enfer, ne se taira pas

Werner Herzog entre dans l'Enfer, ne se taira pas

Photo: Netflix Tout comme Whit Stillman adaptant Jane Austen plus tôt cette année, Into The Inferno - un documentaire sur les volcans réalisé par Werner Herzog - semble tellement évident qu'il est difficile de croire qu'il n'existait pas déjà. En fait, celui-ci existait déjà, quoique sous des formes plus courtes: le court doc d'Herzog «La Soufrière» (1977) l'a vu se précipiter vers l'île évacuée des Caraïbes de la Guadeloupe afin d'enregistrer une éruption volcanique imminente, et son long métrage de 2007 Rencontres à la fin Of The World l'a présenté au volcanologue Clive Oppenheimer, qui a travaillé si largement sur Into The Inferno que lui et Herzog partagent son ouverture «un film par» crédit (bien que seul Herzog soit crédité comme son directeur).

Le nouveau documentaire sur les volcans de Werner Herzog est magnifique et terrifiant

Le nouveau documentaire sur les volcans de Werner Herzog est magnifique et terrifiant

Image: YouTube Regardez la bande-annonce du dernier documentaire de Werner Herzog Into the Inferno pour tout ce que vous attendez: des vues panoramiques magnifiquement filmées de lieux lointains que vous ne visiterez probablement jamais, une narration non-stop oscillant entre cynisme et existentialisme en plein essor et même ancienne poésie apocalyptique nordique. Le film fait ses débuts sur Netflix vendredi prochain (28 octobre) et ressemble à un autre classique.

Language